Saison 2018, l’heure du bilan

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les conditions météorologiques n’ont pas été clémentes pour les pêcheurs à la mouche cette saison. Après un hiver assez doux et particulièrement pluvieux, le printemps s’est révélé l’un des plus mauvais que l’on ait connu depuis des décennies.

A lire dans le n °128