Etudes génétiques.

Loin de l’idée reçue qui voudrait que nos truites de souche sauvage aient disparu, les études génétiques démontrent au contraire que celles-ci sont toujours présentes et même souvent très majoritaires dans bon nombre de rivières. Quelles sont les conséquences sur la génétique de nos populations de truites ? Comment pouvaient résister, années après années, alevinage après alevinage, « nos » précieuses souches locales de truites ? C’est après « l’âge d’or » des empoissonnements…

A lire dans le n °120