Sans l’ombre d’un doute, misez sur les trichoptères.

L’ombre est au mieux de sa forme dès les premiers beaux jours du mois de juin. Il profite de cette période faste en éclosions pour faire bombance et perd un peu de sa méfiance qui lui vaut d’être très sélectif. Une bonne connaissance de son comportement et de ses particularités alimentaires permet de tirer son épingle du jeu.

A lire dans le n °120