Omble arctique

La plupart des salmonidés développent des formes migratrices amphihalines, qui produisent alors des individus plus grands et plus puissants que les formes sédentaires. C’est le cas de l’omble chevalier, dont la forme migratrice est plus connue sous le nom d’omble arctique. Marc Delacoste a eu l’occasion de le pêcher dans différentes régions et nous livre les grandes lignes de sa pêche.

A lire dans le n °124