Nymphe Ritz

André Ragot connaissait et était l’ami des grands noms de la pêche à la mouche de son époque, ceux-ci, pêchant souvent les rivières normandes, ils venaient fréquemment à Loudéac, siège de la maison Ragot. À l’occasion de ses rencontres entre pêcheurs passionnés, leurs boîtes à mouches s’ouvraient, les discussions sur les imitations devaient être passionnantes.

A lire dans le n °128