Le baliste des flats landais.

Le réchauffement de notre planète est un fait malheureusement bien réel. La migration de certains poissons en est la preuve : en profitant de ce phénomène, ils colonisent peu à peu nos côtes de façon plus régulière. C’est le cas du baliste cabris (« Balistes capriscus »), qui depuis maintenant des années se retrouve pendant les mois les plus chauds sur les côtes françaises. En attendant que vienne le jour où les tarpons, les snooks et les permits pointeront le bout de leur nez, nous vous invitons à découvrir la pêche sur les flats landais de ce drôle de poisson tout droit débarqué des zones subtropicales du globe.

A lire dans le n °109