Des micro-mouches qui font le maximum

Longueur et taille du bas de ligne, qualité d’approche, de dérive et évidemment le choix de la mouche. Mais parfois, malgré tout cela, l’échec nous pend au nez… Les refus se multiplient, alors que le ballet incessant des gobages, quant à lui, continue ! C’est alors le moment de voir plus petit ! Et parfois même, beaucoup plus petit…

A lire dans le n °103