Ce sacré bas de ligne

 

Le bas de ligne reste une préoccupation constante pour les moucheurs, à en juger par l’abondance du courrier à son sujet. Un nouveau point sur la question pour arrêter de se prendre la tête !

A lire dans le n °90