Retour sur les bas de ligne

Nous avons abordé plusieurs fois la question des bas de ligne à mouche, sous l’angle de leurs propriétés dynamiques et de leur nécessaire adaptation aux diverses techniques mises en oeuvre. Après avoir rappelé quelques-uns de ces principes fondamentaux, nous envisageons ici leur harmonisation avec l’action de la canne et les caractéristiques de la soie ainsi que le niveau technique du lanceur et son tempérament.

A lire dans le n °106