Hoplias, les dessous d’un tournage

En novembre dernier, je retrouvais la Guyane Française pour une nouvelle expédition en forêt et un nouveau voyage pour défier l’aïmara, le puissant prédateur des eaux douces du département. A la différence de mes escapades précédentes, je ne suis pas parti tout seul mais accompagné par Pierre Monatte, venu pour mettre en boîte les premières séquences inédites de pêche au fouet du carnassier guyanais. Une fois n’est pas coutume, ce ne sont ni l’acteur ni le poisson qui sont mis à l’honneur, mais bien le réalisateur!

A lire dans le n °135