Une approche spécifique pour des truites trophées.

Huit heures du matin au bord du lac des Gerris. Le jour se lève sur l’un de mes réservoirs fétiches. À la différence des autres jours, décision est prise de partir à la recherche des poissons d’exception qui hantent les lieux. Au début de la pêche en réservoir dans la fin des années 1980, nous avons connu des poissons de faible conformité aux nageoires rongées par le temps passé dans les bassins en ciment, des poissons difformes résultant du déstockage de géniteurs en fin de vie.

A lire dans le n °123