La sèche ou l’école de la pêche à la mouche

La diminution du nombre de gobages ces dernières décennies a contraint le pêcheur à développer des techniques capables d’aller capturer des poissons, soit dans la couche d’eau, soit dans le fond. Même si l’on peut comprendre qu’un débutant, pour prendre ses premiers poissons rapidement, se dirigera vers la pêche en nymphe, au détriment de la sèche…

A lire dans le n °134